À qui profite l’exception culturelle ?

F. Lévy-Hartmann et F. Lalevée, du Groupe d’Économie Mondiale de Sciences Po, Le soutien à la production cinématographique française : à qui profite l’exception culturelle ? :

Le cinéma français est massivement soutenu par les autorités publiques : les aides frôlent les 38% de la valeur ajoutée du secteur, et le « taux d’assistance effectif » 101% de la valeur ajoutée. Mais si ces aides génèrent une production abondante (240 films agréés en 2005), elles ne soutiennent que peu la qualité et l’originalité du cinéma français. La concentration et la constance de la manne publique sur les quelques firmes intégrées les plus puissantes du secteur, révèlent combien la politique cinématographique française est en porte à faux par rapport à l’objectif culturel affiché. Le calcul détaillé des taux de subvention pour deux bénéficiaires, Gaumont et EuropaCorp, confirme la capture de la politique française par ces firmes bien insérées dans les circuits commerciaux, français et internationaux. En 2002, l’assistance directe ou indirecte représente 95% de la valeur ajoutée produite par EuropaCorp, 90% de celle produite par Gaumont. Loin de nous l’idée de critiquer le cinéma français répondant à une logique commerciale légitime et vitale. Mais, de tels films – et de telles firmes – pourraient exister sur la base de la seule loi du marché. Au total, loin d’œuvrer pour la diversité culturelle, la politique cinématographique française actuelle amplifie des effets négatifs potentiels du marché (concentration abusive, uniformisation d’une partie de la production, clonage des œuvres américaines, etc.). De plus, au fil des années, le système de soutien au cinéma est devenu illisible. Les aides nouvelles se sont multipliées, se superposant et s’enchevêtrant aux dispositifs existants sans guère de rationalité. La complexité est telle que peu d’acteurs de la filière savent s’ils sont des gagnants ou des perdants nets du système actuel, ce qui renforce l’inertie en matière de réformes. La seule façon d’échapper à ce lent enlisement est une évaluation du système de soutien actuel. [22 pages ; English version]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s